Carlos Freire - Tout doit disparaître

Carlos Freire - Tout doit disparaître

Une belle journée de septembre à Paris, gonflée de lumière, d'évidence. Une de ces lumières qui embellit tout sur son passage, affûte les regards et les sourires. Carlos Freire se repaît de cette joie toute donnée, l'appareil autour du cou. Quand soudain, au détour d'une rue, cet... + Saiba mais
de R$ 294,27por R$ 264,84 4x de R$ 66,21 sem juros Economize R$ 29,43

Descrição

Une belle journée de septembre à Paris, gonflée de lumière, d'évidence. Une de ces lumières qui embellit tout sur son passage, affûte les regards et les sourires. Carlos Freire se repaît de cette joie toute donnée, l'appareil autour du cou. Quand soudain, au détour d'une rue, cette autre évidence : "tout doit disparaître", tranquillement assénée par un slogan commercial. Devant la vitrine assassine, passe une jeune femme, indifférente.
Cette photographie qui ouvre l'ouvrage donne le ton. Face à l'évanescence des êtres et des choses, le photographe brésilien Carlos Freire réunit dans son œuvre en général et dans cette rétrospective que lui consacre la Maison de l'Amérique latine à Paris en particulier (du 28 mars au 6 juin 2001), des clichés qui disent à la fois l'angoisse face à cette vérité, mais aussi l'audace tranquille avec laquelle il choisit de riposter : éclats de beautés et de hasards dont la vie est faite et qu'il recueille avec ardeur. Ici ces cigognes au Rajasthan, penchées sur l'éternité du soir, là ces hommes repus de fatigue dans le train ou le métro, à Leeds ou Tokyo. Ailleurs l'innocente effervescence d'une rue indienne. Et partout, ces regards, ces visages qui disent l'adhésion, ceux d'anonymes du monde entier, ou ceux de ces dizaines de célébrités, peintres, écrivains, sculpteurs, poètes ou sages dont Carlos a multiplié les rencontres au fil de ses si singulières errances planétaires... --Anne Lauricella
ISBN: EUR
ISBN13: 9782850257599
Editora: Hazan, Editions
Dimensões: 210 x 270 (LxA)