La mère

La mère

LE MARIAGE «Le meilleur mari du monde n'est bon qu'à noyer» lit-on chez Richelet en 168(1.Voilà qui commence mal ! Quant à De La Porte, en 1571, il assimile le mari au «chef de la femme». Ce qui n'est pas mieux. «Un beau chemin entouré de buissons et de ronces», déclare Rochefort... + Saiba mais
de R$ 82,80por R$ 66,24 4x de R$ 16,56 sem juros Economize R$ 16,56

Descrição

LE MARIAGE «Le meilleur mari du monde n'est bon qu'à noyer» lit-on chez Richelet en 168(1.Voilà qui commence mal ! Quant à De La Porte, en 1571, il assimile le mari au «chef de la femme». Ce qui n'est pas mieux. «Un beau chemin entouré de buissons et de ronces», déclare Rochefort (1685) à propos du mariage, ajoutant que «s'il est bien fait, c'est un lien sacré, plein de douceurs et d'utilité «.Voilà qui est enfin rassérénant. Qu'en pense-t-on ensuite ? La réponse est souvent surprenante au cours de ce voyage magnifiquement préfacé par Alain Rey.
Quelques faits troublants : «Une fille à 12 ou 13 ans est déjà mariable», signale Furetière en 1690, comme tous ceux de son temps. Quel mariage ? Par échange, encombré, à la gomine, à mortgage, à la cruche cassée, à l'enclume ? Surtout pas le mariage républicain de J.-B. Carrier qui noyait ses mariés dans la Loire... Quelles traditions ? Les plus belles comme les plus repoussantes : celle des Guèbres par exemple. Réponse en partant de l'index. Sans oublier l'essentiel : «On a le temps de parfaire un amour dans le mariage, car il est une science et un art.»
Coleção: Champion Les Mots
ISBN: EUR
ISBN13: 9782745321404
Editora: Champion, Honoré Éditions - 312
Dimensões: 110 x 180 (LxA)