Le travail au Moyen Âge

Le travail au Moyen Âge

Si de nos jours le travail est une valeur, il en va tout autrement au Moyen Age. L'oisiveté, loin d'être blâmée, y est " sainte ", digne d'estime voire d'admiration, à l'exemple du moine voué à la prière. Le négoce est " vulgaire et impie ", quant au " travail ", le mot n'existe ... + Saiba mais

Descrição

Si de nos jours le travail est une valeur, il en va tout autrement au Moyen Age. L'oisiveté, loin d'être blâmée, y est " sainte ", digne d'estime voire d'admiration, à l'exemple du moine voué à la prière. Le négoce est " vulgaire et impie ", quant au " travail ", le mot n'existe pas avant le XVIe siècle. Travailler est une punition, celle que le créateur infligea au premier couple après la Faute. Cette malédiction est confirmée par la pratique de l'esclavage, puis du servage : ceux qui travaillent au profit des autres sont des êtres asservis. Avilissant, forcé, le travail va progressivement apparaître, aux yeux des chrétiens, comme une occasion de rachat. Il faut attendre l'an mil environ pour que le travail devienne une forme d'obéissance naturelle au créateur. A travers cette vaste fresque des métiers, des statuts et des gestes - du laboureur à l'homme de plume, du chevalier à la femme au travail - ce livre restitue l'ensemble des structures de la société médiévale.
Coleção: Pluriel Histoire
ISBN: EUR
ISBN13: 9782012794122
Editora: Hachette
Dimensões: 110 x 180 (LxA)