Les épicuriens

Les épicuriens

La philosophie d'Epicure appelle à la libération individuelle vis-à-vis des craintes et des illusions, attaque en règle la superstition et fut rendue célèbre notamment par le travail de Diogène Laërce. La traduction de fragments retrouvés de La nature d'Epicure, de La nature des ... + Saiba mais
por R$ 578,55 4x de R$ 144,64 sem juros  

Descrição

La philosophie d'Epicure appelle à la libération individuelle vis-à-vis des craintes et des illusions, attaque en règle la superstition et fut rendue célèbre notamment par le travail de Diogène Laërce. La traduction de fragments retrouvés de La nature d'Epicure, de La nature des choses de Lucrèce, enfin de textes de Sénèque et Plutarque, figurent dans ce volume.

Ce volume contient: «Diseur d'obscénités» pour Épictète, «pourceau» pour d'autres, Épicure a suscité des débats acharnés. Appel à la libération individuelle vis-à-vis des craintes et des illusions, attaque en règle de la superstition, sa philosophie était peut-être trop novatrice. Elle passa à la postérité grâce au De rerum natura de Lucrèce, et à la Vie d’Épicure de Diogène Laërce qui retranscrit les Abrégés philosophiques du maître et ses Maximes capitales – avant que la découverte, à Herculanum, d'une bibliothèque philosophique ne fasse resurgir d’autres écrits épicuriens. Ce volume s’ouvre sur l’indispensable témoignage de Diogène Laërce, puis il offre, pour la première fois en français, une traduction des fragments retrouvés de La Nature d’Épicure. Suivent les recueils de témoignages et de fragments relatifs aux disciples de la première génération (Métrodore, Hermarque…), dans une présentation identique à celle du volume que la Pléiade a consacré aux Présocratiques. Des disciples du Jardin qui fleurirent au tournant des IIe-Ier siècles avant notre ère, on donne les quelques textes, de Zénon de Sidon, de Philodème, qui nous sont parvenus, et bien entendu le poème de Lucrèce, ici publié dans une nouvelle traduction. En contrepoint s’impose le témoignage de Cicéron, un des principaux détracteurs de l'épicurisme. Enfin, on s'attache à l'épicurisme des Ier-IIIe siècles, connu surtout à travers des témoignages (Plutarque, Sénèque, Galien). Le volume se clôt sur Diogène d’Œnoanda qui voulut donner à lire aux habitants de sa cité les préceptes épicuriens en les gravant sur un mur. Ainsi nous est restituée la philosophie épicurienne, avec laquelle s'est constituée toute une dimension de la modernité.
Coleção: Bibliothèque de la pléiade
ISBN: EUR
ISBN13: 9782070116591
Editora: Gallimard
Dimensões: 120 x 180 (LxA)