Psychanalyse, nº 15

Psychanalyse, nº 15

Dès 1890, dans un article intitulé «Le traitement psychique», Freud écrit qu'il voulait promouvoir un traitement par les mots et se préoccupe, en réaction contre un causalisme unilatéral (l'âme reflet du corps), de «l'action de l'âme sur le corps». Pour autant, il ne faudrait pas... + Saiba mais
de R$ 182,70por R$ 164,43 4x de R$ 41,11 sem juros Economize R$ 18,27

Descrição

Dès 1890, dans un article intitulé «Le traitement psychique», Freud écrit qu'il voulait promouvoir un traitement par les mots et se préoccupe, en réaction contre un causalisme unilatéral (l'âme reflet du corps), de «l'action de l'âme sur le corps». Pour autant, il ne faudrait pas, en prenant acte de ce premier pas décisif, oublier que la psychanalyse est née d'une interprétation de ce par les mots qui contredit frontalement ce que Freud soutient dans cet article pré-psychanalytique : les mots de l'Autre (le thérapeute) sont censés corriger les maux de l'un (le patient) par la suggestion hypnotique. Cet oubli est pourtant ce qui sous-tend la tentation, à laquelle cède la loi sur la psychothérapie (y compris son dernier avatar sous forme d'amendement), de dissoudre la psychanalyse dans le médico-psychologique, dont l'idéal est l'arasement du symptôme avant qu'il ne délivre son message toujours subversif, à savoir cet envers devant lequel la vérité dont le langage est capable s'avoue en échec. Qu'un dire sache transcender le langage est l'impossible que même la loi doit respecter pour que la psychanalyse persiste vive.
ISBN: EUR
ISBN13: 9782749210674
Editora: Erès, Éditions
Dimensões: 170 x 240 (LxA)