Théorie des sentiments moraux

Théorie des sentiments moraux

Cette disposition à admirer, et presque à vénérer, les riches et les puissants, ainsi qu'à mépriser, ou du moins à négliger, les personnes pauvres et d'humble condition, quoique nécessaire à la fois pour établir et pour maintenir la distinction des rangs et de l'ordre de la socié... + Saiba mais
de R$ 165,30por R$ 148,77 4x de R$ 37,19 sem juros Economize R$ 16,53

Descrição

Cette disposition à admirer, et presque à vénérer, les riches et les puissants, ainsi qu'à mépriser, ou du moins à négliger, les personnes pauvres et d'humble condition, quoique nécessaire à la fois pour établir et pour maintenir la distinction des rangs et de l'ordre de la société, est en même temps la cause la plus grande et la plus universelle de la corruption de nos sentiments moraux. Les moralistes de toutes les époques se sont plaints que la richesse et la grandeur soient souvent regardées avec le respect et l'admiration seulement dus à la sagesse et à la vertu ; et que le mépris, dont le vice et la folie sont les seuls objets convenables, soit souvent très injustement attaché à la pauvreté et à la faiblesse.» OEuvre fondamentale d'Adam Smith, la Théorie des sentiments moraux traite du problème éthique essentiel du siècle des Lumières, tout empreint de l'idée selon laquelle la conscience morale, définie comme la loi de Dieu, n'explique pas les motivations humaines de façon adéquate. La Théorie propose également une philosophie du lien social, qui servira de fondement aux réflexions ultérieures de Smith, dans le domaine économique comme dans le domaine politique.
Coleção: Quadrige
ISBN: EUR
ISBN13: 9782130539483
Editora: PUF - Presses Universitaires de France
Dimensões: 125 x 190 (LxA)